Mickey Mouse

Silly Symphonies

Donald Duck

Derniers posts

Résumé
Pour inciter un jeune scarabée tenté de quitter la forêt et traverser la rivière, Pépé le grillon raconte les mésaventures qu'il a eu, plus jeune, lorsqu'il se trouva confronté à Donald, un redoutable chasseur à la recherche de spécimen d'insectes pour sa collection...

Analyse
Donald est particulièrement appréciée par les fans dans le monde, surtout - et paradoxalement - en raison de son caractère irascible. Et quoi de mieux qu'un petit animal tout mignon - à l'image de l'oiseau de Wet Paint (1946), pour mettre le canard hors de lui ?

L'année 1947 vit le rebond de la production des courts métrages de Donald, passant de cinq en 1946 à huit l'année suivante, marquant le début d'une nouvelle ère pour le canard. Pour diversifier les histoires et renouveler les gags, les animateurs introduisirent de nouveaux personnages à l'exemple de Tic & Tac, apparus en 1943 dans Private Pluto et qui seront confrontés à Donald en 1947 dans Chip an' Dale.

Le court métrage Bootle Beetle marque la première apparition à l'écran de Pépé le grillon, un coléoptère âgé, et ami de Bucky Bug, habitant à Junkville dans les comics Silly Symphonies. Reconnu pour sa sagesse et son caractère posé, Bootle Beetle est souvent demandé par les habitants de la ville pour ses conseils avisés.


Ce n'est seulement qu'en 1947 que le personnage apparaît dans un court métrage de la série Donald, adversaire auquel il a été confronté par le passé. Ayant tenté cette expérience plus jeune, Bootle Beetle (dont la voix originale est doublée par Dink Trout) raconte ainsi les déboires qu'il a eu face à Donald, et comment il a pu s'échapper après avoir été pris au piège dans un bocal.

Par la suite, le personnage de Bootle Beetle - alias Pépé le grillon en français - sera à nouveau présent dans d'autres courts métrages tels que Sea Salts (1949), The Greener Yard (1949) ou encore Morris the Midget Moose (1950).

Références
à venir...

Vidéos
Pépé le grillon (1947) sur Rutube (français)

Détails
Date de sortie : 22 août 1947 (États Unis) par RKO Radio Pictures
Couleur (Technicolor)

Réalisation :
Jack Hannah

Animation :
Art Babbitt
Andy Engman
Bill Justice
Judge Whitaker
Yale Gracey (layout) 
Thelma Witmer (background)

Scénario :
Milt Banta
Bill Berg

Musique originale :
Oliver Wallace

Voix originales :
Clarence Nash (Donald)
Dink Trout (Bootle Beetle)

Résumé
L'histoire d'un petit garçon mal élevé et désobéissant, Peter, qui prend plaisir à faire mal aux animaux...

Analyse
A l'origine, Streubel Peter est une adaptation pour la série Silly Symphonies d'un livre de contes pour enfants "Der Struwwelpeter" de l'allemand Heinrich Hoffmann parut en 1858, et traduit par Mark Twain en 1891 sous le titre "Slovenly Peter".

Les histoires de ce conte mettent en scène des enfants mal élevés et turbulents qui s'amusent à mal se comporter, désobéir à leurs parents ou faire mal aux animaux. Cependant, les enfants finissent tous par être punis à la fin. Le premier conte du livre d'Hoffmann, intitulé Struwwelpeter, met en scène Peter, un garçon délaissant son physique et son hygiène, qui finit par être délaissé par ses proches.

Dans un autre conte du livre, Die Geschichte vom bösen Friederich, un enfant prénommé Frédéric maltraite les animaux et faisant peur aux gens. A la fin, un chien le mort à la jambe et l'enfant tombe malade ; un médecin arrive pour lui donner des médicaments amer tandis que le chien savoure le dîner délicieux prévu pour Frédéric.



Le livre "Der Struwwelpeter" attira l'attention de Walt Disney grâce à Eleanor Roosevelt en 1934. Le projet de court métrage des studios Disney initié en 1936 semblait être un mélange de ces deux derniers contes ; dans le scénario d'origine et d'après les premières esquisses des animateurs, Peter prend un malin plaisir à faire mal aux animaux. L'adaptation de Disney laissait entrevoir une fin où les animaux prennent leur revanche sur Peter et lui donnent une punition méritée.

Peu après son lancement, le projet de Streubel Peter est cependant avorté pour la raison suivante : le personnage principal, Peter, est jugé trop antipathique - et on l'imagine bien trop mal elevé selon les standards des studios Disney - malgré tous les efforts des animateurs pour rendre le petit garçon attrayant.


La morale finale de Streubel Peter était sûrement, à l'image des contes d'origines d'Henrich Hoffmann, d'inciter les enfants à se comporter en enfants modèles, à l'inverse de Peter.

Le projet avorté de Streubel Peter montre enfin l'évolution considérable réalisée en quelques années au sein des studios Disney concernant l'image que pouvait renvoyer les personnages des histoires auprès du public, notamment pour les Silly Symphonies. Bref, le temps ou Mickey faisait mal aux animaux comme dans Steamboat Willie (1928) semblait bel et bien révolu...

Références
GHEZ (Didier), They Drew as They Pleased : The Hidden Art of Disney's Golden Age
MERRITT (Russell.), KAUFMAN (J.-B), Walt Disney's Silly Symphonies : A Companion to the Classic Cartoon Series
SOLOMON (Charles), The Disney That Never Was: The Stories and Art of Five Decades of Unproduced Animation

Détails
Pays : États Unis
Walt Disney Studios
Série : Silly Symphonies
Date du projet : 1936
Autre titre : Slovenly Peter

Crayonné :
Ferdinand Horvath

Résumé
Alice intervient lors d'un conflit entre deux garçons rivaux de sa bande : afin de les réconcilier, la fillette leur raconte une histoire à Cartoonland, où le chat Mike et la souris Ike, se battant constamment, finissent après plusieurs péripéties par être recherchés par la police...

Analyse
à venir...



Références
à venir...

Vidéos
[à venir...]

Détails
Date de sortie : 1er août 1924 (États Unis)
Distribué par : M. J. Winkler Productions, Universal Studios
Noir & Blanc (muet)

Autre(s) date(s) :
Juin à juillet 1924 : production
Sd 1924 ? : prévisualisation à Los Angeles au Bard's Hollywood Theatre

Produit par :
Walt Disney
Roy E. Disney

Animation :
Ub Iwerks
Rollin Hamilton

Encre et peinture :
Lillian Bounds
Kathleen Dollard

Scénario :
Walt Disney

Caméra :
Harry Forbes (scènes avec prise de vue réelle)
Mike Marcus (scènes animées)

Acteurs "Live" :
Virginia Davis (Alice)
Leon Holmes (Tubby)
Spec O'Donnell